Catégories
France Société

Le patron d’une association d’insertion épinglé pour son salaire

Source : Le Figaro

Arthur Anane, DG d’Equalis, se serait octroyé un salaire supérieur à 16.500 euros mensuels brut ainsi qu’un puissant SUV de fonction, selon Le Canard Enchaîné. L’association promet des «actions correctrices».

Charité business ? Selon Le Canard Enchaîné , le patron d’une importante association à vocation sociale fait l’objet depuis juin d’une controverse pour un salaire démesuré accompagné d’avantages en nature, tels qu’une luxueuse voiture de fonction et une aide au logement.

Née en 2020 de la fusion entre trois précédentes associations (La Rose des Vents, Agir Combattre Réunir et Via Habitat), Equalis est un important acteur de l’«économie sociale et solidaire», gérant plus de 70 établissements sur neuf départements, majoritairement en Île-de-France. L’association propose ainsi de l’hébergement d’urgence, des centres de soins, des activités d’insertion économique, et des services à l’enfance. Elle mène de nombreuses actions en faveur des migrants ou SDF. Elle compte près de 1000 salariés, pour un budget d’environ 85 millions d’euros en 2020, une somme majoritairement composée de fonds publics.

Son patron depuis sa création est Arthur Anane, travailleur social de carrière, décoré de la Légion d’Honneur en 2016. L’homme a géré le regroupement des différentes associations à l’origine d’Equalis, et est par ailleurs président de la Fédération des Acteurs de la Solidarité (FAS), réseau de 800 entités à visée sociale ou humanitaire. Selon Le Canard Enchaîné, il se serait «octroyé» un salaire de plus de 16.500 euros bruts mensuels en 2020, ainsi que 533 euros d’aide au logement, et 2097 euros alloués par mois pour la location achat de sa voiture de fonction, un puissant SUV Audi, dans sa version 456 CV. Une puissance nécessaire pour rejoindre rapidement les différents centres d’hébergement ou d’insertion gérés par Equalis ?

🔗 Lire l’article complet

Source image : Equalis