Catégories
Sciences & Technologies

Quatre touristes amateurs dans l’espace

Source : Futura Science

Après un décollage parfait du Falcon 9 de SpaceX, la capsule Crew Dragon transportant les quatre membres d’Inspiration4 a rejoint l’espace. Ces touristes spatiaux qui s’apparentent à des astronautes amateurs, volent donc comme des « pros ». Et ça change tout. Pour Elon Musk, qui souhaite faire de l’humanité une espèce interplanétaire, Inspiration4 doit démontrer que tout un chacun peut voler dans l’espace, y vivre et travailler. C’est une première étape.

Les quatre touristes spatiaux ou astronautes amateurs sont en orbite après un vol de quelques minutes à bord du Crew Dragon de SpaceX. Cet équipage est composé du commandant Jared Isaacman, qui finance la mission, du pilote Siam Proctor, de Haylel Arceneaux, responsable médicale et du spécialiste de mission Christopher Sembroski. Cette première mission en orbite est la première avec un équipage entièrement civil. Prévue pour durer trois jours, elle doit les amener jusqu’à 575 kilomètres de la Terre, soit bien plus haut que l’orbite de la Station spatiale internationale et le télescope spatial Hubble.

Le retour sur la Terre est prévu dans trois jours. La capsule se posera sur l’océan Atlantique, au large des côtes de la Floride. Le Crew Dragon utilisé pour ce vol est le même que celui des missions à destination de la Station spatiale internationale pour le compte de la Nasa. Comme la capsule ne va pas s’amarrer à la Station, il a été équipé pour la première fois d’un dôme d’observation, installé en lieu et place du mécanisme d’amarrage. Cette coupole permet une vue à 360° sur l’espace et la Terre.

Aux objectifs scientifiques qui visent à démontrer que tout un chacun peut voler dans l’espace, la mission vise également à recueillir 200 millions de dollars pour le St Jude’s Children’s Research Hospital, un établissement de premier plan au Tennessee qu’avait fréquenté Haylel Arceneaux, un des quatre membres d’Inspiration4, pour y être soignée quand elle était enfant. Elle y travaille aujourd’hui. Pour cela, l’équipage emporte plusieurs objets dont certains seront vendus aux enchères au retour de l’équipage sur Terre. On compte notamment un ukulélé, du houblon destiné à brasser de la bière spatiale et plusieurs actifs numériques connus sous le nom de jetons non fongibles.

Au-delà des aspects caritatifs et scientifiques, brièvement présentés dans un article précédent, l’objectif déclaré de la mission est de représenter un tournant dans la démocratisation de l’espace, en démontrant que l’espace est accessible à des personnes qui n’ont pas été triées sur le volet et formées depuis de nombreuses années en tant qu’astronautes professionnels. Certes, il n’y a rien de comparable à une mission à bord de la Station spatiale pendant laquelle les astronautes des agences spatiales vivent et travaillent en permanence mais elle est un bon point de départ pour démontrer que cela est possible. Elle ouvre une nouvelle ère dans le domaine des vols habités.

🔗 Lire l’article complet

Source image : Twitter / SpaceX