Source : DH

L’Amérique célèbre ce samedi les vingt ans du 11-Septembre au cours de cérémonies mémorielles et solennelles d’hommage aux quelque 3.000 morts des attentats d’Al-Qaïda, dans une ambiance alourdie par le retrait américain chaotique d’Afghanistan.

En deux décennies, le temps d’une génération, les attentats jihadistes les plus meurtriers de l’Histoire sont désormais ancrés dans l’histoire politique et la mémoire collective des Etats-Unis, mais la douleur des familles de victimes et des survivants demeure extrêmement vive.

Le président Joe Biden, fragilisé par la débâcle en Afghanistan, préside en silence l’hommage aux 2.977 morts (dont 2.753 à New York) depuis l’impressionnant mémorial de Manhattan construit au pied de nouveaux gratte-ciels, sur « Ground Zero », où s’élevaient jadis les tours jumelles du World Trade Center (WTC).

Depuis 14 heures, de nombreuses personnalités sont déjà rassemblées sur le lieu des attentats, notamment des représentants des forces de l’ordre et des services de secours, mais aussi des familles des victimes et l’ancien maire de New York (de 2002 à 2013) Michael Bloomberg. Le président Biden et sa femme se sont également joints à la foule, comme prévu.

🔗 Lire l’article complet

Source image : SKYVISUAL/SIPA