Catégories
Politique

Macron, Zemmour et le «plan sur l’immigration»

Source : Sputnik

Une semaine avant sa sortie, des extraits du prochain livre d’Éric Zemmour ont été publiés dans Le Figaro. Il y décrit notamment sa vision de la Seine-Saint-Denis et révèle le contenu de sa conversation téléphonique avec Emmanuel Macron, lequel lui aurait demandé un «plan sur l’immigration».

Dans son livre «La France n’a pas dit son dernier mot» à paraître le 16 septembre, Éric Zemmour rapporte des conversations qu’il a eues en privé avec d’autres personnalités politiques. Après qu’un échange avec Xavier Bertrand a été révélé sur RTL, c’est au tour du Figaro de publier, jeudi 9 septembre, une conversation entre le polémiste et le chef de l’État.

Cet appel téléphonique aurait eu lieu à la suite de l’agression du chroniqueur de CNews, le 30 avril dernier à Paris, et s’est notamment porté sur l’immigration. «Je lui dis qu’il y a toujours des individus bons ou méchants, peu importe, mais je crois aux inconscients collectifs qui nous dirigent, et l’inconscient collectif de ces populations musulmanes est de coloniser l’ancien colonisateur, de dominer l’infidèle au nom d’Allah», écrit-il, ce à quoi Emmanuel Macron, qualifié dans l’ouvrage de «Hollande en mieux vêtu», lui aurait répondu qu’il a «raison sur ce point».

Quand M.Zemmour lui propose un «plan», précisant qu’«il y a de nombreuses mesures à prendre», le Président lui répond «ça m’intéresse». En fin de conversation, ce dernier lui aurait même rappelé de lui faire «une note» de son «plan sur l’immigration». «Mon secrétariat vous contactera», lui aurait-il également assuré.

D’après Le Figaro, le polémiste n’a pas donné suite à cette demande, gardant peut-être ses propres idées pour sa potentielle candidature à la présidentielle. À noter qu’il ne s’agit que de la version de Zemmour. Un premier extrait dans lequel Xavier Bertrand lui aurait confié qu’il n’avait «pas le niveau» a été démenti par l’intéressé.

Seine-Saint-Denis

Sans surprise, l’ouvrage contient bien d’autres passages sur l’immigration. Le quotidien dévoile un extrait où le département de Seine-Saint-Denis est décrit comme «dévasté», avec des «cafés réservés aux hommes par une loi non écrite mais appliquée avec rigueur» et des «femmes voilées de plus en plus nombreuses, y compris celles vêtues du niqab les couvrant de la tête aux pieds, prohibé par la loi du 11 octobre 2010».

«Cette colonisation religieuse entraîne une colonisation visuelle qui entraîne une colonisation des âmes. C’est le but», estime l’essayiste. «Ces enclaves étrangères vivent sous le règne d’Allah et des caïds de la drogue qui assurent l’ordre et la vie de tous les jours.»

En février dernier, il avait dressé un constat similaire sur Trappes, ville des Yvelines qui avait beaucoup fait parler d’elle lorsqu’un professeur y avait dénoncé l’influence islamiste. «Trappes est une ville musulmane […], elle est régie par la loi islamique, il n’y a plus la loi française là-bas», avait analysé le chroniqueur dans «Face à l’info».

🔗 Lire l’article complet

Source image : Joel Saget