Source : La Libre

Deux journalistes afghans travaillant pour un journal local de Kaboul et qui couvraient une manifestation en faveur des droits des femmes ont été battus et fouettés mercredi par des talibans.

Les deux reporters d’Etilaatroz présentaient « les marques de dizaines de coups de fouet et de câble au visage et à la tête », a écrit l’éditeur du journal d’investigation, Zaki Daryabi, sur le réseau social Twitter. Ce dernier a également posté des photos et vidéos des deux victimes, dont l’une a le dos largement meurtri et toutes deux à peine capables de marcher et parler après leur libération.

Plus tôt dans la journée, les talibans ont brièvement détenu cinq journalistes du quotidien, avant de les relâcher.

🔗 Lire l’article complet

Source image : Twitter