Source : Le Monde

Selon la maire de Mexico, cette décision représente un acte de « justice sociale », ainsi que la reconnaissance de cinq cents ans de « résistance indigène » depuis la conquête espagnole.

A quelques jours du 200e anniversaire de l’indépendance du pays vis-à-vis de la domination espagnole, les autorités mexicaines ont confirmé, lundi 6 septembre, qu’une statue du navigateur et explorateur italien Christophe Colomb serait remplacée par celle d’une femme indigène.

« La sculpture sera déplacée vers un lieu sûr, digne et adéquat », a rapporté l’Institut national d’anthropologie et d’histoire (INAH) dans un communiqué. A sa place sera installée une sculpture d’une « femme olmèque », réalisée par l’artiste mexicain Pedro Reyes, a déclaré la maire de Mexico, Claudia Sheinbaum, lors d’un événement public qui a coïncidé dimanche avec la célébration de la journée internationale des femmes autochtones.

« Ce sont précisément les femmes indigènes qui ont peut-être eu le plus grand poids dans l’histoire du Mexique et qui ont été le moins reconnues », a-t-elle déclaré. La décision représente également un acte de « justice sociale », a ajouté Mme Sheinbaum, ainsi que la reconnaissance de cinq cents ans de « résistance indigène » depuis la conquête.

La statue de Christophe Colomb, à qui l’on attribue la découverte du continent américain sous le patronage de la couronne espagnole, avait été placée dans un rond-point de l’avenue centrale Paseo de la Reforma (« promenade de la Réforme ») en 1877, à proximité des ruines du Templo Mayor, le cœur de la civilisation aztèque.

🔗 Lire l’article complet

Source image : MARCO UGARTE / AP