Source : LCI

MANIFESTATION – Accompagnées par le Collectif Réquisitions, plus de 600 hommes, femmes et enfants sans-abris se sont installés avec des tentes au pied de la préfecture de Paris et d’Ile-de-France afin d’alerter sur leur situation et d’accéder à un hébergement digne. Le maire du XVe, Philippe Goujon, a réclamé leur expulsion.

En début d’après-midi mercredi, les tentes ont fleuri sur le parc André-Citroën à Paris, dans le 15e arrondissement, marquant une nouvelle action de la part du collectif Réquisitions. Pour ce premier jour de septembre, ce sont plus de 600 personnes sans-abris, dont des enfants en bas âge, qui se sont réunis devant la préfecture d’Ile-de-France et de Paris, afin d’alerter sur leur situation et demander à l’État « des solutions d’hébergement dignes et pérennes ».

« Originaires d’Afghanistan, Côte d’Ivoire, Érythrée, Éthiopie, France, Guinée, Maroc, Russie, Soudan et d’ailleurs, ces personnes survivent à la rue depuis des jours, des semaines, voire des mois », avertit le collectif Réquisitions dans un communiqué.

L’hébergement d’urgence, droit fondamental

Appelant à ce qu’il n’y ait pas de traitement différencié entre les personnes évacuées d’Afghanistan par la France et les personnes actuellement sans logement, les associations ont rappelé qu’il y a avait « urgence à les prendre en charge ». Au moins une quinzaine d’Afghans sans-abri étaient présents sur le campement à la mi-journée et d’autres étaient attendus « au compte-goutte » dans l’après-midi, selon Utopia56. 

« Nous nous sommes installés devant la préfecture de région pour la mettre face à la vulnérabilité des personnes à la rue », a assuré Pierre Mathurin, un responsable de l’association Utopia56, membre du collectif. 

Dans son communiqué, le collectif rappelle que l’accès à un hébergement d’urgence est un droit fondamental. « Les personnes sans-abri et le collectif Réquisitions resteront sur place jusqu’à l’obtention pour tous·tes d’un hébergement digne », assure le groupe d’associations. 

🔗 Lire l’article complet

Source image : AFP