Source : Sputnik

Le Sri Lanka, en proie à une grave crise économique et monétaire, s’est déclaré mardi en état d’urgence alimentaire, alors que les banques privées à court de devises ne sont plus en mesure de financer les importations, ont rapporté les médias.

Le président Gotabaya Rajapaksa dit avoir ordonné l’instauration de mesures d’urgence pour contrer la thésaurisation de sucre, de riz et d’autres aliments essentiels. Il a nommé un officier supérieur de l’armée au poste de « commissaire général des services essentiels, chargé de coordonner l’approvisionnement en paddy, riz, sucre et autres biens de consommation ».

Le gouvernement a notamment alourdi les sanctions contre les stocks de denrées alimentaires, alors que de longues files d’attente se forment devant les magasins. Cette mesure fait suite à la forte hausse des prix du sucre, du riz, des oignons et des pommes de terre dans ce pays de 21 millions d’habitants qui souffre aussi de pénuries de lait en poudre, de kérosène et de gaz de cuisine. Des files d’attente se sont formées devant les magasins d’alimentation.

Ces pénuries surviennent en pleine vague de Covid-19 qui fait actuellement plus de 200 victimes par jour. Depuis le début de la pandémie, le pays a dénombré officiellement 436.081 contaminations et 8.991 décès.

🔗 Lire l’article complet

Source image : Pexels