Source : Causeur

Selon une étude récente du Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques), un véhicule à moteur thermique qui circule en ville consomme plus et pollue donc bien plus à 30 km/h qu’à 50 km/h. Plus surprenant, à 30 kilomètres heure, il pollue autant qu’à 130 kilomètres heure… On peut légitimement se demander pourquoi les municipalités des grandes villes, à commencer par celle de Paris, généralisent les limites de vitesse à 30 km/h et à partir de quelles études d’impact et de quelles compétences des décisions de ce type sont prises…

A 30 km/h un véhicule à moteur thermique pollue autant qu’à 130 hm/h!

C’est ce que démontre une étude récente du Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques) rendue publique le 17 août et réalisée à la demande de la Direction générale des infrastructures, des transports et de la merLa France est un pays où les agences et les organismes publics travaillent avant tout les uns pour les autres… En tout cas, cette étude mesure les effets des limitations de vitesse sur la pollution automobile. Il en ressort que pour les véhicules dotés d’un moteur thermique essence ou diesel, la vitesse idéale pour limiter au maximum les émissions nocives (particules fines, Nox) est de 70 km/h. À des vitesses inférieurs ou supérieures, le véhicule consomme davantage et donc pollue davantage. L’étude montre qu’en roulant à 30 km/h, un véhicule thermique pollue environ 15% de plus qu’à 50 km/h. Et plus étonnant, à cette vitesse réduite, il pollue autant qu’à 130 km/h!

«Pour les véhicules légers comme pour les poids-lourds, les émissions sont importantes à très faible vitesse (jusqu’à 30 km/h environ), ce qui signifie que les situations de congestion du trafic routier sont très pénalisantes du point de vue de la qualité de l’air», résume le Cerema. Il s’en prend au passage à la stratégie de réduction de la place de l’automobile dans les métropoles, qui en soi n’est pas contestable, par la multiplication des entraves à la circulation et la création d’embouteillages «artificiels».

🔗 Lire l’article complet

Source image : Pexels