Source : Le Vif

Des fosses communes contenant les dépouilles de milliers de personnes massacrées dans les années 1930 lors de purges staliniennes, un des plus vastes sites de ce type en Ukraine, ont été découvertes à Odessa (sud), ont indiqué mercredi les autorités.

A ce jour, 29 fosses contenant les restes de quelque 5.000 à 8.000 personnes ont été localisées sur un terrain de presque cinq hectares situé près de l’aéroport d’Odessa, a indiqué à l’AFP Sergui Goutsaliouk, chef de l’antenne régionale de l’Institut de la mémoire nationale. Mais ce nombre pourrait encore augmenter, les opérations étant toujours en cours.

Les restes ont été découverts après que les autorités municipales ont ordonné des fouilles exploratoires en vue d’autoriser des travaux d’élargissement de l’aéroport, car des fosses communes avaient déjà été mises au jour par le passé dans cette zone.

Selon M. Goutsaliouk, les victimes, des habitants de la région, ont été tuées souvent d’une balle dans la nuque par le NKVD, la police secrète soviétique et ancêtre du KGB. Ces exécutions remontent aux années 1937-39, pendant la « Grande terreur » stalinienne. Selon lui, il ne sera pas possible d’identifier les victimes, les documents sur ces purges étant classés secrets et conservés à Moscou, « qui ne les donnera pas » à l’Ukraine en raison des relations tendues entre les deux pays.

🔗 Lire l’article complet

Source image : Le Vif