Source : L’Express

Deux explosions ont eu lieu jeudi à proximité de l’aéroport de Kaboul, ont indiqué les autorités américaines, faisant des dizaines de morts et 52 blessés. Joe Biden a promis des représailles.

Un double attentat suicide revendiqué par le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a fait des dizaines de morts dont treize soldats américains à l’aéroport de Kaboul, exacerbant encore la panique à quelques jours de la fin programmée des évacuations de personnes cherchant désespérément à fuir le régime taliban. L’attentat, mené par des kamikazes à la tombée du jour, alors que des milliers d’Afghans étaient toujours massés aux portes de l’aéroport dans l’espoir d’être évacués à l’étranger, a laissé des scènes de chaos et de désolation. 

La double explosion a tué au moins treize soldats américains et en a blessé dix-huit autres, selon le Pentagone. Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière contre l’armée américaine en Afghanistan depuis 2011. Le régime taliban a recensé jusqu’à vingt morts et 52 blessés tandis qu’un haut fonctionnaire de santé du gouvernement pré-taliban a affirmé que le bilan pourrait atteindre 60 morts. 

Confronté à la plus grave crise depuis le début de son mandat et visiblement secoué, le président américain Joe Biden a réagi en prometant de « pourchasser » et de « faire payer » les auteurs de l’attaque. « L’Amérique ne se laissera pas intimider », a-t-il lancé d’un ton martial. Ce premier attentat meurtrier depuis le retour au pouvoir des talibans le 15 août intervient à quelques jours du départ du pays des troupes américaines, prévu le 31 août après vingt ans de guerre infructueuse contre les islamistes. 

🔗 Lire l’article complet

Source image : AFP