Source : Le Journal du Dimanche

Le laboratoire Moderna a annoncé qu’il lançait ce jeudi un essai de phase 1 pour un vaccin contre le sida. La technologie de l’ARN messager, déjà très efficace contre le Covid-19, suscite beaucoup d’espoirs. 

Un essai prometteur. Moderna a lancé jeudi un essai clinique de phase 1 pour un vaccin contre le sida. Deux formules existent, baptisées mRNA-1644 et mRNA-1574. A l’image de son sérum contre le Covid-19, elles utilisent également la technologie de l’ARN messager, une première dans la lutte contre le VIH. Le laboratoire américain compte enrôler 56 volontaires en bonne santé, âgés de 18 à 50 ans, afin de tester la sécurité de son sérum et la réponse immunitaire qu’il produit. La phase 1 doit s’achever d’ici à mai 2023. Deux autres phases seront nécessaires afin de s’assurer de la fiabilité et de l’efficacité du vaccin.

Comment ça marche. L’ARN messager permet de coder une partie du virus responsable du Sida et de l’introduire dans un vecteur qui, une fois injecté dans le corps, doit permettre au système immunitaire de produire une réponse. Celui-ci doit stimuler les lymphocytes B en vue de produire des anticorps appelés « bNAbs », capables de reconnaître un très large spectre de souches du VIH, et donc très prometteurs. Il permettrait en effet de lutter contre les nombreuses mutations et sous-type du virus, qui compliquent le travail des chercheurs depuis des années. Facilement modifiable, l’ARN Messager pourrait également s’adapter aux nouvelles souches pour une efficacité optimale.

🔗 Lire l’article complet

Source image : Pexels