Source : Business AM

C’est la troisième fois en 40 ans qu’un avion de ce type est déployé en Europe. Il est capable de détecter et surveiller les activités nucléaires à longue distance. Et personne ne sait avec certitude ce qu’il vient faire au dessus de notre continent.

Cela fait au moins deux semaines qu’il rode, haut dans le ciel d’Europe: le WC-135 « Constant Phoenix » est un avion spécial du 45th Reconnaissance Squadron de l’US Air Force, doté d’équipements permettant de détecter et de collecter des particules radioactives présentes dans l’atmosphère. Ce gros oiseau a été mis au point en 1965, et 11 appareils seraient en service actuellement, personnalisés depuis différents modèles de l’aviateur Boeing. Ils ont pour mission de détecter et d’étudier les résidus issus d’expériences nucléaires, les tests militaires en particulier.

Oiseau renifleur en Méditerranée

Or, l’un de ces avions, surnommés communément « sniffeurs » ou « oiseaux-météo », est stationné sur l’aérodrome britannique de Mildenhall depuis la fin du mois de juillet. Et il enchaîne les missions au dessus de l’Europe : il a été observé le 5 août en Baltique, entre l’île suédoise de Götland et la Lituanie, tandis qu’un avion d’observation britannique et un appareil radar suédois survolaient la même zone. Il a ensuite plané au dessus des mers de Barents et de Norvège, accompagné de deux avions ravitailleurs KC-135 de l’US Air Force.

🔗 Lire l’article complet

Source image : Pexels