Source : Presse Citron

Certaines institutions risquent de ne pas apprécier, sous couvert de sécurité nationale.

Dans un nouvel article de blog publié cette semaine, Facebook a dévoilé quelques fonctionnalités additionnelles à destination de Messenger. On y apprend notamment qu’il est désormais possible d’opter pour des appels chiffrés de bout en bout, qu’il s’agisse de conversations orales ou de visios. Plusieurs apps concurrents proposent déjà ce service, comme Telegram ou Signal qui sont d’ailleurs justement privilégiées par beaucoup pour leurs gages de confidentialité.

L’éditeur rappelle par ailleurs que les messages échangés sur sa plateforme sont déjà cryptés de cette manière, et ce depuis l’année 2016. Mais avec “plus de cent cinquante millions d’appels audio et vidéo chaque jour“, il était largement temps de se mettre aussi à la page de leur côté. Objectif affiché : une meilleure protection contre de potentiels piratages, même si bien sûr personne n’est véritablement à l’abri d’un hack ciblé en bonne et due forme (coucou GrayShift & cie).

Messages éphémères

L’autre changement annoncé par Parlo Alto concerne les contenus envoyés à quelqu’un et pouvant s’autodétruire. Désormais, il est ainsi possible de choisir le délai de suppression automatique dans une fourchette allant de cinq secondes à vingt-quatre heures. On ne sait pas exactement quand seront déployés ces avantages, néanmoins aucune mise à jour ne semble de la partie pour Messenger sur le Mac App Store.

🔗 Lire l’article complet

Source image : Pexels