Source : Le Figaro

Dans le même temps, des dizaines de talibans ont pris le palais présidentiel à Kaboul, clamant leur victoire sur le gouvernement afghan, selon des images télévisées.

Le président afghan Ashraf Ghani a déclaré dimanche 15 août avoir fui son pays pour éviter un «bain de sang», reconnaissant que «les talibans ont gagné». Le président Ghani, qui n’a pas précisé où il était parti, s’est déclaré convaincu que «d’innombrables patriotes auraient été tués et que Kaboul aurait été détruite» s’il était resté en Afghanistan. «Les talibans ont gagné (…) et sont à présent responsables de l’honneur, de la possession et de l’auto-préservation de leur pays», a-t-il ajouté dans un message sur Facebook.

«Les talibans ont gagné avec le jugement de leurs glaives et de leurs fusils et sont à présent responsables de l’honneur, de la possession et de l’auto-préservation de leur pays», a-t-il ajouté dans un message sur Facebook. «Ils sont confrontés à présent à un nouveau défi historique. Soit ils préservent le nom et l’honneur de l’Afghanistan soit ils donnent la priorité à d’autres lieux et d’autres réseaux», a poursuivi le chef de l’État en fuite. Ashraf Ghani n’a pas dit où il allait mais le groupe de médias afghan Tolo a suggéré qu’il s’était rendu au Tadjikistan.

Les talibans s’emparent du palais présidentiel

Les talibans sont entrés dimanche dans la capitale après une offensive militaire éclair. Des dizaines de combattants ont pris le palais présidentiel à Kaboul, clamant leur victoire sur le gouvernement afghan, selon des images télévisées. «Notre pays a été libéré et les moudjahidine sont victorieux en Afghanistan», a déclaré du palais un insurgé à la chaîne de télévision Al Jazeera. Les combattants se sont emparés du bâtiment après la fuite à l’étranger du président Ashraf Ghani.

🔗 Lire l’article entier

Source photo : STRINGER / REUTERS