Source : Le Monde

Malgré le léger recul du nombre de manifestants (215 000 contre 237 000 la semaine précédente), la protestation est restée très étendue, samedi. Le thème de la potentielle vaccination des enfants monte de plus en plus dans les cortèges.

Peu importent les chiffres, c’est l’étendue du mouvement qui frappe. En ce samedi 14 août, cinquième jour de manifestation nationale contre le passe sanitaire, la mobilisation a été en léger recul – 215 000 manifestants recensés par le ministère de l’intérieur, contre 237 000 la semaine précédente – mais elle reste aussi forte qu’inédite en un week-end de 15 août. Quelque 217 manifestations ont été recensées dans l’ensemble de l’Hexagone, dont trois cortèges à Paris ayant rassemblé 14 000 personnes.

L’exécutif se trouve désormais face à un phénomène enraciné. Les manifestants sont désormais suffisamment confiants pour se donner rendez-vous pour un grand rassemblement le 4 septembre. La contestation du passe sanitaire, si elle est loin d’être majoritaire dans le pays, touche un public très divers et difficile à cerner. La meilleure preuve est l’étendue du phénomène qui touche toutes les catégories de villes, des plus grandes aux plus petites. Cette dispersion sur l’ensemble du territoire est le premier motif d’inquiétude de l’exécutif confronté à un phénomène national.

On a aussi bien défilé dans les capitales régionales (Strasbourg, Nantes, Marseille, Bordeaux, Montpellier, Lille, Lyon, Toulouse, Nice), où le nombre de manifestants a diminué sauf à Bordeaux, probablement en raison des vacances, que dans les villes moyennes (Caen, Valence, Aix-en-Provence, Chambéry, Bayonne, Annecy, Troyes, Amiens, Perpignan, Mulhouse, Pau, Nîmes, etc.) ou les petites villes (Bourg-en-Bresse, Villefranche-sur-Saône, Bergerac, Foix, Le-Puy-en-Velais, etc.) qui ont connu, proportionnellement, la mobilisation la plus forte. De nouvelles villes comme Morlaix et Lannion, en Bretagne, sont entrées dans la contestation du passe sanitaire, en vigueur depuis lundi 9 août. Une manifestation a aussi eu lieu à Saint-Pierre de la Réunion.Manifestation contre l’instauration du passe sanitaire à Chambéry (Savoie), le 14 août 2021.

Dans le sud-est de la France, les défilés sont restés importants avec un total de près de 50 000 manifestants, malgré une température caniculaire et la proximité du 15 août. Parti du Vieux-Port à 14 heures, le défilé marseillais a réuni 6 000 personnes, comme à Nice, selon la préfecture de police des Bouches-du-Rhône. Un chiffre stable. A Aix-en-Provence, 2 500 manifestants ont défilé le matin. Avec 22 000 personnes, un record national, Toulon reste la place forte de la contestation, comme c’est le cas depuis cinq semaines. Les manifestants ont bloqué l’autoroute A50 et le tunnel qui traverse la ville, paralysant le trafic pendant plusieurs heures.

🔗 Lire l’article entier

Source photo :  Stéphane de Sakutin / AFP