Source : Le Monde

Le chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah a promis, samedi 7 août, une réponse « appropriée et proportionnée » à « toute frappe aérienne d’Israël sur le Liban », après une poussée de fièvre, cette semaine, entre les deux ennemis à la frontière.

Israël a mené, jeudi, ses premières frappes aériennes sur le Liban depuis 2014 après le tir non revendiqué de trois roquettes depuis le Liban vers son territoire. Le Hezbollah a répondu le lendemain, en lançant plus de dix roquettes vers l’Etat hébreu, qui a répliqué par des tirs d’artillerie.

« Notre réponse était liée aux frappes israéliennes sur le sud du Liban, une première en quinze ans », a déclaré Hassan Nasrallah lors d’un discours télévisé pour l’anniversaire de la guerre meurtrière de trente-trois jours qui a opposé le puissant mouvement chiite à Israël en 2006.

En 2014, les frappes israéliennes avaient ciblé une zone proche de la frontière syrienne.

« Nous souhaitons dire à l’ennemi (…) que toute frappe de l’aviation israélienne sur le Liban sera inévitablement suivie d’une réponse, mais d’une manière appropriée et proportionnée, car nous souhaitons (…) protéger le pays », a déclaré Hassan Nasrallah.

« Développement très dangereux »

Selon lui, les frappes aériennes d’Israël constituent un « développement très dangereux »« Nous ne voulons pas nous diriger vers une guerre, mais nous sommes préparés pour », a-t-il ajouté.

🔗 Lire l’article complet

Source image : AFP