Source : Le Vif

Le président de l’Open Vld, Egbert Lachaert, veut donner plus de poids au Comité de concertation. « Si les Régions ne trouvent pas d’accord sur un dossier, le fédéral doit pouvoir trancher », estime-t-il vendredi dans le Krant van West-Vlaanderen.

« Le niveau fédéral doit être renforcé. Sinon, la Belgique s’écroulera », juge encore le libéral flamand. « Je veux donner plus de pouvoir au Comité de concertation. Il doit devenir l’arbitre. Si les Régions ne trouvent pas d’accord sur un dossier, le fédéral doit pouvoir trancher. Le Comité de concertation est l’instrument idéal pour cela ». Le Comité de concertation réunit des ministres fédéraux, régionaux et communautaires. Il a été prévu à l’origine pour prévenir ou résoudre des conflits d’intérêts ou de compétence entre les entités fédérées et le fédéral. Ces derniers mois, cet organe a joué un rôle important dans la gestion de la crise sanitaire. Egbert Lachaert estime que le niveau fédéral est devenu aujourd’hui en quelque sorte le jouet des autres niveaux de pouvoir. « Cela ne marche pas. Le meilleur exemple est la saga autour des centrales au gaz. Il n’est quand même pas possible qu’un niveau de pouvoir s’oppose à un autre. Si cela se produit, le gouvernement fédéral doit pouvoir intervenir ».

🔗 Lire l’article complet

Source image : Belga