Source : Les Échos

Deux plaintes déposées dans les tribunaux américains évoquent des manquements supposés de la banque allemande dans un système dit de « Ponzi » concernant des fonds basés aux Îles Caïmans, rapporte l’agence Bloomberg.

Nouveau coup dur pour Deutsche Bank. Selon l’agence Bloomberg, la plus grande banque d’Allemagne est accusée d’avoir fermé les yeux pendant plusieurs années sur un système de Ponzi impliquant des investissements frauduleux en Floride.

Ce sont les liquidateurs judiciaires de deux fonds basés aux Îles Caïmans, désormais en faillite, qui ont poursuivi l’établissement aux tribunaux de New York, ainsi qu’en Floride. Les dossiers judiciaires déposés par les liquidateurs accusent la banque allemande d’avoir permis un « vol à grande échelle », provoquant des millions de dollars de pertes.

L’une des deux plaintes a été déposée en 2020 par les liquidateurs judiciaires de Madison Asset LLC. La deuxième a été déposée au début du mois de juillet par les liquidateurs d’un groupement d’entreprises nommé Biscayne, qui a investi dans l’immobilier en Floride.

Un schéma de Ponzi bien huilé

Quel est à leurs yeux le tort de Deutsche Bank ? D’après la plainte, avoir protégé les comptes de certaines entités impliquées dans un système de Ponzi et ce malgré de multiples avertissements et des sanctions de la part de l’autorité américaine des marchés financiers visant les deux fonds basés aux Îles Caïmans. Toujours selon la plainte, la banque n’aurait pas respecté ses propres règles anti-blanchiment.

Concrètement, Madison Asset et Biscayne auraient utilisé des sociétés écrans ainsi que des comptes affiliés à la Deutsche Bank dans le but de camoufler d’importantes dettes. Ces manipulations auraient permis de lever des financements auprès des investisseurs pour renflouer des entreprises réputées insolvables. L’argent frais ainsi collecté aurait également servi à rembourser les dettes et les investisseurs précédents. Les fonds auraient aussi profité aux instigateurs du montage financier eux-mêmes.

La Deutsche Bank nie en bloc

« Ces allégations manquent de crédibilité et nous continuerons de nous défendre avec vigueur », a réagi un porte-parole de Deutsche Bank dans un mail cité par Bloomberg.

Depuis plusieurs années, l’établissement est confronté à différentes accusations de négligence, notamment dans les contrôles internes que la banque est censée effectuer. Le groupe allemand a d’ailleurs dû récemment débourser des milliards de dollars pour clore des affaires civiles et pénales.

🔗 Lire l’article complet

Source image : Pexels