Source : RTBF

Selon le dernier bilan des inondations, la Wallonie déplore au moins 12 morts en ce vendredi matin. Un mort à Eupen, un à Aywaille, un à Philippeville, un à Trooz, deux à Chaudfontaine et six à Verviers. A l’heure qu’il est, cinq personnes sont encore portées disparues.

A Liège

Liège a été fortement touchée par les inondations. L’une des grosses craintes de ce jeudi soir, c’était : la Meuse va-t-elle se déverser dans les rues de Liège ? Ce vendredi matin, la réponse est non. La Meuse n’a pas débordé. Des quais ont été inondés mais les rues ne sont pas sous eaux. Le niveau de la Meuse a donc baissé, mais il reste important.

A noter que la consigne est toujours de se réfugier à l’étage. Par ailleurs, Christine Defraigne, bourgmestre de Liège, appelle les habitants qui ont quitté la ville à ne pas rentrer.

On n’a pas encore un bilan complet pour la situation des personnes décédées

« Il y a des personnes disparues, signalées par les familles« , confirme Muriel Targion, bourgmestre de Verviers. Toutefois, il est difficile d’identifier si c’est simplement un contact qui n’a pu se faire, à cause de l’électricité par exemple. « Mais malheureusement des personnes ont disparu en se noyant dans l’eau« .

« On n’a donc pas encore un bilan complet pour la situation des personnes décédées« 

Les trains à l’arrêt

En raison des fortes intempéries, le réseau ferroviaire est fortement perturbé. Les trains sont à l’arrêt dans le sud du pays, plus précisément au sud de la Meuse. Selon Benoît Gislon, administrateur délégué d’Infrabel « c’était à titre de précaution, nous n’étions plus en mesure d’assurer le trafic ferroviaire en toute sécurité. »

« La mesure sera maintenue au moins toute la journée, aujourd’hui« .

Tendance à la baisse, mais certains cours d’eau en hausse

Si la tendance est à la baisse ou à stabilisation pour de multiples cours d’eau ayant atteint des seuils de crues inouïs en Wallonie, d’autres toutefois entrent en phase d’alerte ou sont encore à la hausse au sud de la région, selon une mise à jour de l’état des eaux en Wallonie vers minuit, dans la nuit de jeudi à vendredi, par la direction générale opérationnelle des voies hydrauliques wallonnes.

Dans les provinces du Hainaut et du Brabant wallon, les niveaux sont orientés à la hausse pour la Senne et ses affluents. Ceux du canal Bruxelles-Charleroi sont à la baisse et la tendance devrait se poursuivre.

Le bassin de la Haine est entré en phase d’alerte en province du Hainaut, sur les communes de Honnelles, La Louvière, Le Roeulx et Mons. Les niveaux maximums sont atteints en certains endroits ou sont toutefois en phase de stabilisation.

🔗 Lire l’article complet

Source image : RTBF