Catégories
Société

Reconfinement strict et vaccination obligatoire : comment le variant Delta prend de l’ampleur

Source : Sputnik

Apparu en Inde et particulièrement contagieux, le variant Delta continue sa progression à travers le monde en poussant plusieurs pays à réintroduire des mesures de freinage. Des régions russes mettent en place la vaccination obligatoire, Israël renoue avec le port du masque à l’intérieur et Sydney opte pour un reconfinement strict.

Deux fois plus contagieux, le variant Delta, apparu en Inde, et sa mutation Delta Plus deviennent de plus en plus préoccupants. De nombreux États sont contraints de réintroduire certaines mesures de restriction.

La cheffe scientifique de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Soumya Swaminathan, a déclaré le 25 juin que le variant Delta deviendrait «dominant à l’échelle mondiale en raison de sa transmissibilité accrue».

En Russie

En proie au variant Delta, la Russie a recensé samedi 21.665 nouveaux cas, un record depuis janvier. Les contaminations sont en hausse de 25% sur les sept derniers jours par rapport à la semaine précédente et le nombre officiel de morts a augmenté de 33%.

Cette souche représente près de 90% des contaminations dans la capitale russe. Un premier cas de la mutation Delta Plus a été découvert cette semaine dans le pays.

La vaccination, qui avançait jusqu’ici lentement, est devenue obligatoire dans plusieurs régions pour les employés du secteur des services, ceux des salons de beauté, des restaurants, des théâtres et musées, mais aussi les fonctionnaires.

Qui plus est, les autorités moscovites ont opté pour le «régime anti-Covid» dans les restaurants et cafés. À partir du 28 juin, seules les personnes vaccinées, rétablies du virus pendant les six derniers mois ou ceux ayant un test PCR négatif pourront y entrer grâce à un code QR. Le télétravail pour au moins 30% des employés, notamment ceux de plus de 65 ans, sera également réintroduit à partir de la même date.

Au Portugal

Le variant Delta a perturbé la levée progressive des restrictions au Portugal, obligeant les autorités à les durcir à Lisbonne, ville qui fait face à une recrudescence des cas.

Depuis le 25 juin, dans la capitale et à la station balnéaire d’Albufeira, les horaires et la capacité d’accueil des cafés et restaurants ont été réduits. Pour se déplacer librement dans le pays, il faut être muni du pass sanitaire européen entré en vigueur le 24 juin, ou d’un test PCR négatif.

Suite à ceci, l’Allemagne a décidé d’ajouter la Russie et le Portugal à sa liste des pays «à variant». Ainsi, Berlin pratiquement interdit les arrivées depuis ces deux États.

🔗 Lire l’article complet

Source image : Depositphotos