Catégories
Démocratie & Libertés

Les fondements de la liberté

La liberté d’expression est la valeur cardinale de Siko. Nous vous proposons ici d’expliquer quels en sont les fondements historiques, mythiques et évolutionnaires, et pourquoi une société qui la supprime court à sa perte.

Jordan Peterson a analysé la liberté d’expression dans le contexte historique le plus large possible. Il a notamment inscrit cette liberté, et sa prédominance sur les autres, dans le contexte de l’évolution et de la sélection naturelle.


Selon lui, il doit y avoir une hiérarchie de droits – tout comme il y a une hiérarchie de responsabilités – et il nous appartient de déterminer la nature de cette hiérarchie. C’est un problème fondamental car il n’y a pas de différence entre déterminer la hiérarchie des droits et déterminer comment réussir à vivre ensemble.


Par exemple, durant la guerre froide, l’humanité était divisée en deux grandes zones appliquant des idéologies – des règles de vie en société – différentes. Ces deux idéologies étaient particulièrement importantes pour les gens qui y vivaient, à tel point que les gens étaient prêts à prendre les armes pour les défendre.


Déterminer les règles de vie en société doit être fait de la façon la plus productive possible. L’humanité n’a pas le monopole de cette problématique. Chaque espèce doit choisir les règles de vie les plus adéquates pour survivre. Les mauvaises règles disparaissent avec les sociétés qui les appliquent. Dans la hiérarchie des droits, le droit à la liberté d’expression doit arriver au sommet.


Les travaux de Jean Piaget ont montré que les convictions, les règles de vie ont évolué dans une perspective de sélection naturelle. Ces règles sont tacites, parfois même les adultes ne peuvent les formuler explicitement, comme des enfants n’arrivent pas à expliquer les règles du jeu auquel ils sont en train de jouer. Les règles sont généralement implicites.


Les règles durables ont des points communs. D’abord, les gens doivent avoir envie de s’y plier. Dans le cas contraire, en effet, la contrainte demandera trop d’énergie et amènera à sa disparition. Les études montrent, par exemple, que les groupes de chimpanzés tyranniques perdurent moins longtemps que les autres, parce que les luttes et la contrainte sont trop coûteuses en ressources. Les règles doivent également être réitérable à l’infini, sans que cela ne dégrade la société.


Les règles sont tellement complexes que nous avons créé des récits pour les transmettre. L’analyse de ces récits permet de comprendre les hiérarchies de valeurs implicites dans une société.


Mircea Eliade analyse les différents mythes de la bataille des dieux comme une représentation des conflits de modèles et de hiérarchies de valeurs. Les dieux élus à la fin de ces guerres ont des caractéristiques en commun. Horus et son oeil en Égypte, Marduk et sa tête replie d’yeux en Mésopotamie et Dieu sont des dieux qui regardent le monde et qui le décrivent. Dieu est ainsi appelé « le Verbe » dans plusieurs passages de la Bible. Ce sont les paroles de vérité qui créent l’ordre. Les hommes, qui sont à l’image des dieux, ont la même valeur intrinsèque : ils sont capables et doivent voir et dire la vérité.


On ne peut pas penser sans la liberté d’expression. En effet, pour penser, il faut confronter des thèses opposées, qu’il faut avoir pu formuler au préalable sans prendre le risque d’en être sanctionné. Nos interlocuteurs doivent également être libres de nous contredire, afin de nous indiquer nos erreurs et nos biais cognitifs. Pour dire la vérité, il faut être libre de dire des choses fausses, de se tromper, d’être offensant. Toute discussion sérieuse est offensante. Et d’un point de vue évolutionnaire, penser permet de lutter contre le chaos, l’entropie, et d’éviter des catastrophe en organisant le monde de façon viable.


Ne pas croire à la liberté d’expression, c’est ne pas croire à la souveraineté individuelle et à la capacité de l’homme de penser afin d’organiser son environnement. La remettre en question, c’est remettre en cause le long processus évolutionnaire qui a permis à l’homme de s’extraire de sa condition naturelle et de survivre. Il suffit de jeter un œil au siècle dernier pour voir que quand la liberté d’expression disparaît, on retourne rapidement en enfer.