DÉCRYPTAGE – La question est de savoir si le président s’effacera de bonne grâce, si sa défaite est officielle.

Alors que la défaite pointe, Donald Trump continue de dire qu’il a gagné l’élection présidentielle, mais que le camp démocrate cherche à lui voler sa victoire avec «des votes illégaux». Dans un pays chauffé à blanc par quatre ans d’empoignades, cette attitude de défiance, qui laisse planer la menace d’une transition houleuse, inquiète. Mais que cherche Donald Trump, prépare-t-il une longue bataille, ou déjà, sa postprésidence?

D’évidence, il n’accepte pas sa défaite, en tout cas pas encore. Si un mot domine le vocabulaire trumpien, c’est bien «gagner» que le président n’a cessé de répéter durant ses meetings ces quatre dernières années. La perspective d’une défaite est pour un Trump à l’ego gigantesque une catastrophe. «Gagner, c’est facile. Perdre n’est jamais aisé», confiait-il mardi avant la soirée électorale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s