RÉCIT – Le pays va abattre ses 17 millions de visons car ils transmettent une variante du virus pouvant affaiblir l’efficacité des futurs vaccins.

Des agents de l’administration vétérinaire et alimentaire danoise récupèrent, en octobre à Gjol, des visons dans les élevages pour les abattre à cause du coronavirus. HENNING BAGGER/AFP

Les visons, nouvelles victimes collatérales de la crise sanitaire mondiale. Le Danemark, qui est le premier exportateur de ces petits mammifères prisés pour leur fourrure, a décidé d’abattre la totalité des 17 millions de visons élevés sur son territoire. Une éradication qui devrait se produire rapidement alors que le pays, relativement épargné par la première vague de Covid-19, voit l’épidémie flamber ces derniers jours.À LIRE AUSSI : Covid-19: des centaines de milliers d’autres virus animaux prêts à contaminer l’humanité

Le virus a déjà infecté quelque 200 élevages. Dans le nord du Jutland, région qui en concentre le plus, près de la moitié des cas humains est directement ou indirectement liée aux visons, selon l’Autorité danoise de contrôle des maladies infectieuses (SSI). Dans cette partie du pays d’ailleurs, des restrictions spécifiques sont mises en place pour 280.000 habitants. Mais au-delà de la multiplication de ces transmissions entre l’animal et l’homme, ce qui inquiète le plus la SSI, c’est qu’une mutation du virus déjà transmise par des visons à au moins 12 personnes (aujourd’hui).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s